La reprise économique au Canada pourrait être une aubaine pour les femmes dans le secteur de l'efficacité énergétique, si nous jouons bien nos cartes

Le secteur est bien plus que ce qu'il paraît

29 Mai. 2020

Blog | Médias

  • Le secteur de l’efficacité énergétique doit développer des stratégies pour accroître la participation des femmes en réponse à la COVID-19
  • Nous pouvons donner aux femmes la possibilité de trouver de meilleurs emplois dans les métiers spécialisés et de bénéficier de programmes d’efficacité dans un monde numérique
  • Efficacité Énergétique Canada s’est jointe à d’autres organisations dans une mission de promotion de l’égalité des sexes

Peut-être avez-vous, vous aussi, remarqué une augmentation des conversations autour de l’analyse comparative entre les sexes et de la façon dont la COVID-19 affecte les femmes proportionnellement plus que les hommes en ce moment ?

Les économistes appellent cela la première « elle-session » (« she-session » en anglais), étant donné la forte proportion de pertes d’emploi dans les secteurs de services à prédominance féminine. En conséquence, les femmes sont actuellement plus touchées par les pertes d’emploi, car la dynamique de l’industrie est amplifiée. Avec la propagation de la pandémie COVID-19, même les progrès limités réalisés au cours des dernières décennies risquent d’être réduits à néant en raison des répercussions sociales, politiques et économiques que la pandémie a sur les femmes et les filles.

Pour ceux d’entre nous qui travaillent dans le domaine de l’efficacité énergétique, nous devons réfléchir à cette dynamique de la crise COVID-19, d’autant plus que moins d’un cinquième, soit 18 %, de la main-d’œuvre canadienne travaillant dans le domaine de l’efficacité énergétique est féminine, ce qui rend notre secteur moins diversifié que la moyenne nationale. S’il est indéniable que le secteur de l’efficacité énergétique a de grandes améliorations à apporter pour combler l’écart entre les sexes, je choisis de voir cela comme une grande opportunité pour d’autres femmes d’entrer dans un secteur inexploité. Ce blog se concentrera sur l’opportunité qui réside dans l’efficacité énergétique pour les femmes – c’est-à-dire faire progresser leur participation à la transition vers l’énergie propre et sur ce qui est nécessaire pour que cela se produise.

Si nous espérons atteindre la parité des sexes, nous devons faire un effort conscient pour attirer les femmes sur le marché du travail et créer les conditions favorables à leur entrée. Nous devons faire en sorte que les lieux de travail liés à l’efficacité énergétique soient inclusifs, créer des opportunités et étendre la promotion des femmes dans le domaine de l’efficacité énergétique, afin que d’autres puissent voir des modèles de rôle, encourageant ainsi davantage de femmes à les rejoindre.

L’efficacité des modèles

Pour commencer sur une note positive, je suis encouragée par la quasi-parité des sexes, qui existe dans les rangs des administrateurs des principaux programmes d’efficacité énergétique et des services publics du Canada. Parmi eux, on trouve des cadres tels que Colleen Kuruluk, PDG d’Efficiency Manitoba, Monica Curtis, PDG d’Energy Efficiency Alberta, et Johanne Gélinas, Présidente-directrice générale de Transition Énergétique Québec (TEQ).

Je suis également inspirée par des pionniers, comme Shawna Henderson, PDG de l’entreprise d’apprentissage en ligne Blue House Energy, qui a pour mission de familiariser le secteur de la construction avec les techniques et les stratégies nécessaires à la réalisation de bâtiments plus performants. En tant que vétérante de l’industrie depuis 30 ans, qui a commencé sa carrière comme conseillère en énergie, Shawna nous rejoindra le vendredi 26 juin à midi (EST) pour une session Discover-EE sur le thème « Devenir conseiller en énergie », avec l’intention d’inspirer d’autres personnes, en particulier des femmes, à suivre ce parcours professionnel enrichissant.

Des conditions favorables

Alors que nous continuons à bâtir notre reprise économique, nous devons également saisir l’occasion de créer un lieu de travail plus équitable et plus inclusif. La création de conditions favorables à l’accès des femmes aux nouveaux emplois dans le domaine de l’efficacité énergétique nécessitera des mesures de soutien telles que la garde d’enfants, les congés de maladie payés et les congés familiaux.

Avec plus de 51 000 établissements commerciaux canadiens dans le domaine de l’efficacité énergétique, les petites entreprises constituent l’épine dorsale de la main-d’œuvre dans ce domaine. Cela représente un domaine idéal pour l’investissement dans des politiques qui soutiennent les femmes entrepreneures afin d’assurer une reprise économique qui contribuera à accélérer la carrière des femmes.

Il y a également des avantages à offrir une formation spécifique aux femmes, et c’est une opportunité qui devrait être explorée.

Les femmes dans les métiers spécialisés

Dans un récent billet de blog, mon collègue Brendan Haley a mentionné comment il faudrait mettre l’accent sur l’engagement des femmes dans les métiers spécialisés, afin d’offrir des emplois mieux payés et plus sûrs à celles qui ont perdu leur emploi. Attirer les femmes vers ces emplois sera très bénéfique pour l’économie canadienne dans son ensemble, car il n’y a pas assez de travailleurs qualifiés au Canada.

Les métiers spécialisés offrent des emplois bien rémunérés, par rapport aux emplois à faible rémunération à prédominance féminine, comme le commerce de détail, l’hôtellerie, les soins ou l’administration. L’augmentation du nombre de femmes dans les métiers spécialisés contribue également à lutter contre les conséquences du travail à temps partiel et temporaire auxquelles de nombreuses femmes sont confrontées, telles que le peu ou l’absence d’avantages sociaux, les faibles possibilités d’avancement et le risque accru de pauvreté. Parmi les avantages des professions libérales, on trouve le travail instantané et la possibilité de gagner de l’argent tout en apprenant en tant qu’apprentie. En outre, l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée est tout aussi séduisant pour les femmes, car de nombreux chantiers commencent tôt et se terminent à 15 heures, ce qui libère les fins d’après-midi et les soirées, et donne plus de flexibilité aux employés.

Afin d’encourager les femmes (et les hommes) sans emploi ou sous-employés à exercer un métier spécialisé, Ressources naturelles Canada (RNCan) a accordé une généreuse subvention pour certains cours en ligne de l’Institut canadien de formation en énergie (CIET) et de l’Institut canadien du chauffage, de la réfrigération et de la climatisation (ICCCR). La formation spécifique au genre, qui met les femmes sur un pied d’égalité, est également une opportunité à explorer.

Des choix de carrière abondants

Des opportunités supplémentaires existent pour les femmes dans une variété de rôles, allant de l’engagement communautaire, des communications et du marketing, à la technologie et à la conception de programmes. Notre Énergie Humaine met en évidence quelques-uns de ces rôles dans les zones urbaines et rurales, dans tout le pays.

Alors que nous nous dirigeons vers un monde plus numérique dans le cadre de la COVID-19, nous assisterons peut-être à une augmentation des postes de travail à distance, tels que ceux d’auditeur virtuel, d’éducateur en ligne, d’expert en médias sociaux ou de vendeur, qui exigent tous des compétences où les femmes ont un avantage et de l’expérience. De nouvelles opportunités en matière de marketing innovant, d’analyse de données et de techniques de sensibilisation des citoyens seront nécessaires pour accroître les économies d’énergie.

Une mission de faire progresser l’égalité des sexes

Nous ne sommes pas seuls dans notre mission de faire progresser l’égalité des sexes dans le secteur de l’énergie propre au sens large. Inspirée par l’accord de leadership d’Electricity HR, l’initiative Parité d’ici 30 des ministres de l’énergie propre (CEM) a célébré cette semaine son deuxième anniversaire. Au cours de cette période, elle a été rejointe par plus de 145 signataires, allant d’organisations privées à des pays qui ont rejoint le mouvement mondial pour faire avancer l’égalité des sexes.

Nous voyons que les femmes occupant des postes de direction sont davantage mises en avant. Le Forum canadien sur l’apprentissage a organisé deux conférences d’un océan à l’autre en 2019, qui se sont déroulées à guichet fermé, sur le thème « Soutenir les femmes dans les métiers spécialisés« , la conférence de l’EUCI sur le leadership des femmes dans le secteur de l’énergie, qui devait se tenir à Toronto en avril dernier, et un billet de blog d’inspiration féminine de l’ACEEE sur le thème « Briser les barrières : les femmes dans l’efficacité énergétique racontent leur histoire ». Les événements de réseautage réservés aux femmes et organisés par WiRE offrent aux femmes une occasion accueillante et décontractée de rencontrer leurs pairs, de partager des idées et des opportunités, et d’informer leurs collègues sur les projets et les initiatives qui intéressent le groupe.

StepUp a pour mission d’aider les organisations impliquées dans la gestion de l’énergie à mieux attirer, retenir et promouvoir les femmes en milieu de carrière à des postes de direction et de direction. À ce propos, trois postes de membres du conseil d’administration sont actuellement à pourvoir, pour des femmes ou des hommes intéressés.

Participez à la conversation

Alors que de plus en plus d’entreprises se concentrent sur l’égalité des sexes, je ne peux m’empêcher de penser à l’affiche « Nous pouvons le faire » produite par J. Howard Miller en 1943 pour Westinghouse Electric, qui a inspiré le moral des travailleuses pendant la Seconde Guerre mondiale et qui est devenue depuis une image emblématique de l’autonomisation du mouvement des femmes. Il est peut-être temps pour elle de faire un nouveau retour ?  La réponse immédiate à la COVID-19 et la récupération ultérieure d’énergie propre nécessitent une mobilisation de temps de guerre. Assurons-nous qu’il s’agit bien d’une mobilisation en faveur de l’autonomisation des femmes.

Faites-nous savoir comment votre organisation soutient l’égalité de rémunération, l’égalité de leadership et l’égalité des chances pour les femmes dans le domaine de l’énergie propre en vous joignant à la conversation sur LinkedIn.

TAKE THE PLEDGE

You have Successfully Subscribed!

TAKE THE PLEDGE

You have Successfully Subscribed!

TWEET!

You have Successfully Subscribed!

JOIN THE MOVEMENT

Sign-up to get the latest in energy efficiency news! 

You have Successfully Subscribed!