Éfficacité Énergétique dans le Plan Environnemental de l’Ontario: ce qu’il y a dedans, et ce qui pourrait suivre

Brendan Haley

Brendan Haley

Directeur des Politiques à Efficacité Énergétique Canada

Le 29 novembre, le nouveau gouvernement de l’Ontario a publié un nouveau plan environnemental de l’Ontario. Il aborde des questions telles que la conservation des terres et la réduction des déchets solides. Un chapitre sur les changements climatiques engage l’Ontario à réaliser des réductions de 30% par rapport aux niveaux de 2005 d’ici 2030. C’est un objectif moins ambitieux que l’objectif de réduction des GES de 37% par rapport aux niveaux de 1990 d’ici 2030 dans le précédent plan de climat de l’Ontario.

 

Vous trouverez ci-dessous un aperçu des principaux aspects du plan liés à l’efficacité énergétique. Le plan a été élaboré rapidement et nécessite davantage de détails avant la mise en œuvre de la politique. Je discuterai donc de ce que la province pourrait faire pour assurer l’efficacité des politiques annoncées et des lacunes qui subsistent.

 

Conservation du gaz naturel

La conservation du gaz naturel devrait contribuer à 18 % des réductions supplémentaires nécessaires pour atteindre le nouvel objectif 2030. Le plan suggère « l’expansion progressive des programmes fournis par les services publics », « sous réserve de discussion avec la Commission de l’énergie de l’Ontario ». Il existe d’importantes opportunités rentables non exploitées pour économiser le gaz naturel en Ontario.

Les principales juridictions ont demandé aux conseils de services publics d’investir dans « toutes les opportunités de conservation » dans le cadre de « l’acquisition de ressources au moindre coût ». L’Ontario pourrait examiner les normes de ressources en matière d’efficacité énergétique dans les principales juridictions démontrant le potentiel d’économies de 1,5 % par an.

 

Ontario Carbon Trust

Le plan envisage de créer une organisation appelée Ontario Carbon Trust, qui mobiliserait les capitaux du secteur privé pour financer des projets de réduction des émissions. L’organisation recevra 350 millions de dollars du gouvernement et supervisera également une « vente aux enchères inversée » de 50 millions de dollars pour des projets de réduction des émissions de gaz à effet de serre. L’organisation recevra des fonds des pénalités payées par les grands émetteurs. À des fins de comparaison, notons que le système de plafonnement et d’échange de l’Ontario devrait générer des revenus de 1,9 milliard de dollars par an pour les programmes d’économie d’énergie et d’énergie propre.

Le nom rappelle le UK Carbon Trust, créé pour débourser de l’argent provenant d’une taxe sur le carbone. La volonté de mobiliser des capitaux du secteur privé pourrait s’inspirer des modèles de la « banque verte » de New York et du Connecticut. Ces organisations cherchent à créer un marché privé plus fort pour les biens et services d’efficacité énergétique.

Il sera important que les enchères inversées et d’autres projets de l’Ontario Carbon Trust comprennent un suivi et une évaluation rigoureux des économies d’énergie et des réductions de GES. En effet, pour attirer des capitaux du secteur privé, l’organisation devra jouer un rôle de premier plan en exigeant une assurance de la qualité et une normalisation solides afin de prouver que les économies d’énergie et les réductions de GES sont « bancables ».

 

Codes et étiquettes du bâtiment

Le plan inclut un engagement à réviser le code du bâtiment, mais ne s’engage pas à un renforcement progressif des codes pour les bâtiments à haute performance, comme le BC Energy Step Code. Des consultations sur le code du bâtiment ont eu lieu en 2017 avec des améliorations suggérées en matière d’efficacité énergétique et d’adaptation au climat, mais ces modifications n’ont jamais été mises en œuvre. Le plan pourrait amener à jeter un regard neuf sur ces améliorations.

Le plan prévoit également que le gouvernement « collaborera avec la Ontario Real Estate Association pour encourager l’affichage volontaire d’informations sur l’efficacité énergétique des maisons sur les annonces immobilières afin de mieux informer les acheteurs et d’encourager les mesures d’efficacité énergétique ». Après avoir omis le dessein du gouvernement précédent de rendre disponible des informations sur le rendement énergétique avant la vente de la maison, les étiquettes énergétiques pour la maison sont de nouveau à l’ordre du jour en tant que programme volontaire. Idéalement, cette initiative devrait évoluer vers une norme obligatoire. Pour faciliter la tâche, de nouvelles méthodes telles que l’utilisation de modèles prédictifs pourraient être explorées pour rendre les évaluations énergétiques intérieures plus rapides et plus faciles.

Le plan prend également en charge le Green Button Standard pour l’accès aux données des clients. Il ne fait aucune mention de l’analyse comparative de la performance énergétique des grands bâtiments.

 

Électrification

Bien que les détails ne soient pas clairs, le plan mentionne bien le soutien à l’infrastructure d’électrification des véhicules et estime que 16 % de ses réductions proviendront de l’adoption de véhicules à faibles émissions de carbone. 15 % supplémentaires proviendront de « l’innovation », qui inclut le passage des bâtiments qui opèrent avec des combustibles à forte intensité de carbone à l’électricité.

Il convient de noter qu’un soutien continu en faveur de la conservation de l’électricité et de la gestion de la demande sera nécessaire pour conserver l’avantage de l’électricité à faible émission de carbone de l’Ontario et éviter des coûts de production d’électricité inutiles. L’Ontario devrait faire face à une pénurie de capacité d’ici cinq ans lorsque la centrale nucléaire de Pickering sera fermée et que d’autres centrales seront rénovées. Sans conservation et gestion de la demande, l’Ontario aura probablement besoin d’utiliser du gaz naturel plus coûteux et polluant. Une efficacité énergétique accrue peut faire place à une électrification accrue et gérer ces nouveaux fardeaux de manière plus économique et moins polluante.

 

Leadership du gouvernement

Le plan appelle à la poursuite d’une stratégie d’automatisation des bâtiments à haute performance et à garantir que les investissements du gouvernement dans ses propres bâtiments maximisent les économies d’énergie.

Il n’y est fait aucune mention d’objectifs d’intensité énergétique pour les bâtiments du secteur public ni de rapports obligatoires sur l’énergie pour les bâtiments du secteur public. Il n’est pas non plus fait mention de la modification des conditions d’emprunt du secteur public pour permettre la conclusion de contrats dans lesquels les prêts sont remboursés avec des économies d’énergie. Ces contrats de performance énergétique garantis sont des exemples de mobilisation de capitaux privés. L’évolution des politiques dans le secteur public pourrait donc compléter les objectifs du nouvel Ontario Carbon Trust.

 

Efficacité de l’eau

Le plan prend note de la promotion de l’utilisation rationnelle de l’eau grâce à des mesures permettant également d’économiser de l’énergie, telles que des normes applicables aux appareils ménagers, aux lave-vaisselle et aux machines à laver. Cela pourrait constituer une occasion de sensibiliser davantage au lien eau-énergie. Cela devrait également inclure la reconnaissance de la grande quantité d’eau utilisée dans la production d’électricité.

 

Résilience

Le plan comprend une section sur la nécessité d’accroître la résilience des bâtiments face aux impacts climatiques. Un autre lien pourrait être établi entre efficacité et résilience. Par exemple, des bâtiments plus efficaces sont en mesure de maintenir les températures pendant les pannes d’énergie, tandis que la réduction de la demande en électricité augmente la fiabilité et renforce la capacité de l’opérateur de réseau de réagir aux situations d’urgence.

 

Avons-nous manqué quelque chose au sujet du plan environnemental de l’Ontario ? Laissez-nous un mot et faites-le-nous savoir . La carte de pointage des politiques provinciales que nous élaborons actuellement suivra ces politiques, fournira un point de repère avec les autres provinces et facilitera le partage des meilleures pratiques.

 

TAKE THE PLEDGE

You have Successfully Subscribed!

TAKE THE PLEDGE

You have Successfully Subscribed!

TWEET!

You have Successfully Subscribed!

JOIN THE MOVEMENT

Sign-up to get the latest in energy efficiency news! 

You have Successfully Subscribed!